DURABILITÉ

La terre est notre demeure

Nos projets pour lutter contre le changement climatique et préserver la santé de notre planète.

Certification EPD pour un impact environnemental maîtrisé

Nous identifions et quantifions en permanence l’impact de nos produits sur l’environnement. Ceci est désormais possible, grâce à l’obtention de la certification EPD par laquelle nous garantissons le contrôle de l’ensemble du cycle de vie de nos produits, de la conception à l’élimination.

Nous avons été les premiers dans le secteur de la cosmétique à obtenir cette certification.

Nous persévérons dans cette voie, car c’est à cette condition que nous pourrons prendre des décisions efficaces et responsables, afin de préserver réellement la santé environnementale.

Notre parcours neutre en carbone

Le dioxyde de carbone (CO2) est le principal gaz responsable du réchauffement climatique de la planète. C’est pourquoi la réduction des émissions de ce gaz est essentielle à la santé de la planète.
Avec notre partenaire Rete Clima, nous avons entrepris un programme en faveur du développement durable, afin d’atteindre l’objectif zéro émission : pour chaque tonne de CO2 ou de tout autre gaz à effet de serre rejetée dans l’atmosphère lors de la production de notre gamme Skincare, nous en supprimons autant. Ainsi, nous ne contribuons pas au réchauffement de la planète : le témoignage, une fois de plus, d’une déclaration d’amour de la part de Dolomia à notre terre.

Des conditionnements conçus pour être respectueux de la nature comme elle l’est de nous

Nos objectifs

Emballages recyclés et recyclables

Verre qui provient de la collecte sélective de bouteilles sombres, ce qui réduit l’empreinte carbone de 17 %

Tubes, bouchons et bouteilles sont en plastique de post-consommation

Les emballages actuels sont fabriqués à partir d’un nouveau papier, l’un des meilleurs dans le monde des produits naturels : 50 % de celui-ci provient de sources renouvelables

Nos projets pour protéger le territoire des Dolomites et sa biodiversité

La Roseraie Seravella : beauté, inspiration et recherche

Nous encourageons la valorisation et l’entretien de la Roseraie Seravella, au pied du parc national des Dolomites de Belluno.

Grâce à notre contribution, les roses de ce jardin ont été identifiées, puis répertoriées, rendant ainsi ce patrimoine floral accessible à tous. Cette action a fait de Seravella un authentique trésor de biodiversité, ainsi qu’un lieu magique de parfums et de couleurs.

Les prairies de Narcisses, le prince blanc des Dolomites

Puisqu’il est important, pour maintenir un bon équilibre environnemental, de préserver la biodiversité des prairies de notre région, nous nous sommes engagés dans un projet de protection des prairies où pousse le Prince Blanc des Dolomites, le narcisse.

Ces prairies sont notamment menacées par le vératre, les animaux sauvages et l’abandon de la fauche traditionnelle, ce qui nous a incités à intervenir activement afin de les protéger de ces menaces. 

Les prochaines étapes consisteront à améliorer les interventions en recourant à des pratiques traditionnelles supplémentaires, et à étendre le projet à d’autres régions des Préalpes. Cette démarche vise à sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la place essentielle que le respect et la protection de la nature doivent occuper dans nos vies, celles des entreprises et de la population.

Sauvons les pollinisateurs

Nous collaborons avec le parc national des Dolomites de Belluno dans le cadre du projet Salviamo gli impollinatori (Sauvons les pollinisateurs), aux fins d’étudier et de protéger ces insectes.

La population de pollinisateurs s’éteint peu à peu en raison de la disparition des milieux naturels, de la pollution et de l’utilisation souvent excessive de produits chimiques dans l’agriculture. Ce phénomène est précisément inquiétant, car de nombreuses plantes ont besoin des insectes pollinisateurs pour se reproduire.

Nous avons installé 5 hôtels à insectes dans des lieux présentant un intérêt particulier pour le Parc national des Dolomites de Belluno. Partant du principe que pour obtenir un « monde meilleur », il faut éduquer, nous essayons de lancer des initiatives dans les écoles.